Nawras


A ma chère M .. use. 

L’inspiration nous vient parfois sous forme humaine, certains l’appellent ainsi diable de l’écriture, moi par contre, je vois en elle un ange coquin qui drague mon esprit ..  

Même ceux qui lancent des fleurs d’arum sur les tombes des êtres chers, et ceux qui envoient leurs enfants dans une guerre sans fin, tout en sachant que le chemin du retour est presque impossible n’osent jamais prononcer leurs adieux ..
Pourquoi le lances tu alors jeune âme ? Connais tu la douleur que ce mot inflige au cœur ? Certainement oui, même si tu le dis, sans hésitation .. Moi, par contre, je ne te le dirai jamais, parce que tout comme toi, je hais ce moment .. 

Je me rappelle encore ton regard qui fixait quelque chose, ou le néant. Un regard si fort et si doux à la fois, un regard qui te ressemble .. Et pourtant, tu as toujours préféré te cacher .. C’est ainsi que j’ai appris à connaitre ton reflet .. un toi que personne ne voyait à part moi .. un toi que j’ai su apprécier ..

La plus stupide des phrases qu’une personne pourrait dire est : « fais comme si je n’ai jamais existé dans ta vie » .. On la jette avec tant de simplicité, sauf qu’on se sent tellement débile après l’avoir prononcée. On la dit sans la penser car au fond, on sait très bien que les souvenirs nous sont propres mais nous n’avons aucun pouvoir sur eux .. et quand on entre dans la vie d’une personne, on fait partie de ses souvenirs. On participe à les créer aussi .. même en la quittant un jour .. 

Tu garderas quelque chose de moi, car dans ton cœur, j’ai du laisser quelques traces de mon doux passage. Et je garderai quelque chose de toi, ne serait-ce le souvenir d’un sourire coquin que j’ai appris à éveiller avec tant de délicatesse dans tes yeux .. Sais –tu que quand deux êtres si différents s’approchent, c’est que le destin a pris le temps de mettre au monde une exception .. et l’exception ne pourrait être vécu qu’à deux ? Même si nous mettons fin à cette exception, le destin pardonnera notre décision .. Tu vas te dire que je suis trop rêveuse, mais « bref » .. tu sais que la vie n’est qu’un bout de rêve qui s’éteint un jour tel qu’il a commencé.

Jeune âme qui croque la vie à plein dent, ta vie t’appartient et tu sauras te retrouver sans ma présence qui a compté un jour pour toi .. tu sauras foncer comme si personne n’a tenu un jour ta main, ni garder un œil sur tes rêves .. tu seras heureuse parce que tu sais tenir à ton bonheur et que personne n’est responsable de sa production à par toi ..
Et moi à mon tour, je continuerai à écrire des poèmes quand l’inspiration me perse l’esprit , à travailler sur des projets qui me tentent pas, à veiller le soir, me rappelant de temps à autre tes trous de sommeil, mes séries inachevées, des deals nocturnes que le soleil épuise à son réveil .. et à me faire croire encore et encore que les adieux ne sont que des au revoir .. 

- Nawras
Libellés : edit post
Réactions : 
1 Response
  1. Anonyme Says:

    ça m'arrive de te lire encore ... quelque fois ... même si je fais comme si tu n’as jamais existé dans ma vie...


Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails