Nawras



Nulle part.. j'arrive à me délibérer de mon corps et je regarde vers la gauche. Des mouettes qui dansent du loin sur la chanson mélancolique de la mer. Une image que j'adore, mais que je ne cherche pas, à cet instant, à lui associer une signification convenable. Et la voiture s'éloigne de la mer pour retrouver les maisons et les gens qui sortent pour aller au travail. Je pose ma tête sur le fauteuil et je ferme les yeux doucement. Mon coeur s'évade.. je le laisse partir.. j'ai besoin de me reposer dans le calme.. de droguer mes sentiments pour un long moment.. et le vide me comble comme une lumière.. nulle part.. seule.. sans pensées.. sans sentiments.. Quel beau détachement! Quelle adorable fuite! Quelle douce mort!
Libellés : edit post
Réactions : 
2 Responses
  1. illusions Says:

    Tu aurais dû descendre, laisser ce fauteuil, marcher, approcher l'eau et les mouettes, faire le vide, fuir... courir, crier, pleurer, danser avec les premières lueurs de la journée...

    Je suis une grande admiratrice de la mer, j'y habite juste à coté. Une longue marche sur la falaise me fait un grand bien. C'est seulement devant la grandeur de la mer que je peux crier toutes mes peines et l'envol des mouettes me permet d'encore de rêver...Et ensuite rentrer, épuisée et vidée, au moins pour la suite de la journée...

    Essaye, peut être ça aura le même effet pour toi aussi.


  2. Nawras Says:

    Oui les mouettes, la mer, .. me font renaitre!


Enregistrer un commentaire

Related Posts with Thumbnails