Nawras


J'ai mal, très mal..et la douleur gravée dans mon âme refuse de se manifester.. mélangée avec la colère.. une envie terrible de tout détruire.. comme un incendie énorme qui brule toutes les images de mes souvenirs. Je les vois toutes défiler devant mes yeux comme un film qui s'approche de sa fin en tuant dans son chemin chaque scène passée.
Que des feuilles mortes.. que des sentiments brulés.. que des larmes et sourires enterrés aux plus profond de mon âme. L'odeur de fumée m'étouffe, tout est devenu noir en moi.. même la musique que j'écoute ne fait que creuser encore dans mon coeur.. j'enlève les écouteurs mais je continue à l'écouter.. elle vient de moi.. elle crie en moi.. et j'ai envie de la crier.. envie que cette colère en moi sorte.. qu'elle brule tout ce qui m'entoure, mais elle refuse de se manifester.. seul mon stylo la ressent comme moi car les autres ne voient qu'un visage sans expression précise..
Je ne fais qu'écrire et boire encore et encore le vin de la douleur et lorsque je deviens ivre, je crache mes larmes sur mon journal intime et je finie par fermer les yeux, laissant ma tête tourner comme un disque ancien.. C'est fatigant de ne pas trouver le moyen pour éteindre cette feu gourmande qui ne fait que m'épuiser.. C'est fatigant de me regarder pour revoir ma beauté dans tes yeux et de sentir tes yeux me regarder pour m'éviter.. C'est fatigant de me sentir incapable de te dire combien j'ai mal à cause de toi..
Libellés : 8 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras



امام قارعة الطريق توقف لوهلة غير منتبه لذلك الخيط من الدماء الذي سال من خلفه.. للاحاسيس الجميلة كما لكل شيء لحظة نسميها نهاية.. لحظة تبكي و تشرقنا بكاء.. الغريب انه لم يكن يابه بكل تلك القطرات التي سطرت طريقه الى هناك و لم يشعر بانه يسلك السبيل الى تلك اللحظة الاخيرة.. فبالرغم من ان كل شيء كان يعلم بقدومها الا انه كان قد اقسم ان يظل متماسكا حتى النهاية.
بدا المطر يتهاطل بالنزول كانما ابى الا ا ن يشيع المحتضر في ساعاته الاخيرة. كانت زخاته لضعفها غير قادرة على محو اثار الدماء التي تخضب الثنية بل على العكس كانت تريقها فيتمازج الاحمر بالماء و يسيل في هدوء.
خيل للجميع ان الارض كانت تبكي دما قانيا و هي تشهد نهاية الشعور الجميل الواقف على قارعة الطريق. اطلت الشمس من تحت الغيوم لحظة راته و ارسلت اليه بشعاع اشفاقا عليه فتالق الاحساس تالقا جميلا و اشعت القطرات التي تبلله كانها ذرات من اضواء النجوم. رفع الشعور راسه الى السماء التي احاطته بحنانها و ابتسم يشكرها بامتنان. تقدم الاحساس اثر ذاك ليقطع الطريق. كان يدرك ان الموت ينتظره على بعد خطوات ولكن قد علمته الحياة طعم الخسارات. في كل خطوة يخطوها كان ينزف اكثر فاكثر وكانت السماء تبكي و الشمس تمسح على وجهه باصابعها الدافئة و على خدود الارض تهمي العبرات المخضبة بدمائه. كان لذلك الاحساس اسم اطلقه عليه البشر و عاشوا حياتهم يجلونه حينا و يغتالونه اخر.. كان اسمه
"حبا"
Libellés : 0 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras


Aimer c'est souffrir. Pour éviter de souffrir, on doit ne pas aimer, mais alors on souffre de ne pas aimer. C'est pourquoi, aimer c'est souffrir, ne pas aimer c'est souffrir et souffrir c'est souffrir.
Être heureux c'est aimer, être heureux c'est donc souffrir mais souffrir rend malheureux. En conséquence, pour être malheureux, on doit aimer, aimer souffrir et souffrir d'être trop heureux. J'espère que vous me suivez...
[Woody Allen]
Libellés : 7 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras


Quelque part je savais que tu me quitterais comme ça
Quelque par je savais que tu ne pouvais pas rester
Et dans la lumière naissante matinale
Apres un silence paisible de la nuit
Tu as pris mon coeur
Et je crève de douleur


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Paroles de la chanson :

How I needed you
How I grieve now you're gone
In my dreams I see you
I awake so alone

I know you didn't want to leave
Your heart yearned to stay
But the strength I always loved in you
Finally gave way

Somehow I knew you would leave me this way
Somehow I knew you could never, never stay
And in the early morning light
After a silent peaceful night
You took my heart away
And my being

In my dreams I can see you
I can tell you how I feel
In my dreams I can hold you
And it feels so real

I still feel the pain
I still feel your love
I still feel the pain
I still feel your love

And somehow I knew you could never, never stay
And somehow I knew you would leave me
And in the early morning light
After a silent peaceful night
You took my heart away
Oh I wish, I wish you could have stayed
Libellés : 1 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras


أخذنا موعداً
في حيّ نتعرّف عليه لأوّل مرّة
جلسنا حول طاولة مستطيلة
لأوّل مرّة
ألقينا نظرة على قائمة الأطباق
ونظرة على قائمة المشروبات
ودون أن نُلقي نظرة على بعضنا
طلبنا بدل الشاي شيئاً من النسيان
وكطبق أساسي كثيراً من الكذب.
...
وضعنا قليلاً من الثلج في كأس حُبنا
وضعنا قليلاً من التهذيب في كلماتنا
وضعنا جنوننا في جيوبنا
وشوقنا في حقيبة يدنا
لبسنا البدلة التي ليست لها ذكرى
وعلّقنا الماضي مع معطفنا على المشجب
فمرَّ الحبُّ بمحاذاتنا من دون أن يتعرّف علينا
...
تحدثنا في الأشياء التي لا تعنينا
تحدّثنا كثيراً في كل شيء وفي اللاّشيء
تناقشنا في السياسة والأدب
وفي الحرّية والدِّين.. وفي الأنظمة العربيّة
اختلفنا في أُمور لا تعنينا
ثمّ اتفقنا على أمور لا تعنينا
فهل كان مهماً أن نتفق على كلِّ شيء
نحنُ الذين لم نتناقش قبل اليوم في شيء
يوم كان الحبُّ مَذهَبَنَا الوحيد الْمُشترك؟
...
اختلفنا بتطرُّف
لنُثبت أننا لم نعد نسخة طبق الأصل
عن بعضنا
تناقشنا بصوتٍ عالٍ
حتى نُغطِّي على صمت قلبنا
الذي عوّدناه على الهَمْس
نظرنا إلى ساعتنا كثيراً
نسينا أنْ ننظر إلى بعضنا بعض الشيء
اعتذرنـــــا
لأننا أخذنا من وقت بعضنا الكثير
ثـمَّ عُدنــا وجاملنا بعضنا البعض
بوقت إضافيٍّ للكذب.
...
لم نعد واحداً.. صرنا اثنين
على طرف طاولة مستطيلة كنّا مُتقابلين
عندما استدار الجرح
أصبحنا نتجنّب الطاولات المستديرة.
"الحبُّ أن يتجاور اثنان لينظرا في الاتجاه نفسه
.. لا أن يتقابلا لينظرا إلى بعضها البعض"
...
تسرد عليّ همومك الواحد تلو الآخر
أفهم أنني ما عدتُ همّك الأوّل
أُحدّثك عن مشاريعي
تفهم أنّك غادرت مُفكّرتي
تقول إنك ذهبت إلى ذلك المطعم الذي..
لا أسألك مع مَن
أقول إنني سأُسافر قريباً
لا تسألني إلى أين
...
فليكـــن..
كان الحبّ غائباً عن عشائنا الأخير
نــــاب عنــه الكـــذب
تحوّل إلى نــادل يُلبِّي طلباتنا على عَجَل
كي نُغادر المكان بعطب أقل
في ذلك المساء
كانت وجبة الحبّ باردة مثل حسائنا
مالحة كمذاق دمعنا
والذكرى كانت مشروباً مُحرّماً
نرتشفه بين الحين والآخر.. خطأً
...
عندما تُرفع طاولة الحبّ
كم يبدو الجلوس أمامها أمراً سخيفاً
وكم يبدو العشّاق أغبياء
فلِمَ البقاء
كثير علينا كل هذا الكَذب
ارفع طاولتك أيّها الحبّ حان لهذا القلب أن ينسحب


..احلام مستغانمي
Libellés : 2 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras


On refait son décor
On range les photos
On a peur quand on sort
On se dit que c'est trop tôt


On est mal dans son corps
On ne se trouve pas beau
L'impression d'être mort
Sans l'autre contre sa peau


Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo





Paroles de la chanson :

Vivre à coté de l'autre
Et partager sa vie
Aimer tout ce qu'il est
Son odeur ses gestes aussi

Avancer cote à cote
Et s'arrêter ici
Au milieu des regrets
Et de tout c'qu'on s'est dit

Le souvenir de l'autre
Est tellement précis
On l'entend on le frôle
On caresse son ombre la nuit

Le temps pousse à la faute
Et on en paie le prix
Avoir le premier rôle
Et puis plus rien aujourd'hui

On est si peu de chose
Quand l'autre s'en va
Quand le manque s'impose
Quand on a plus le choix
On apprend tant de choses
Quand l'autre n'est plus là
Plus là

On refait son décor
On range les photos
On a peur quand on sort
On se dit que c'est trop tôt

On est mal dans son corps
On ne se trouve pas beau
L'impression d'être mort
Sans l'autre contre sa peau

On est si peu de choses
Quand l'autre s'en va
Quand le manque s'impose
Quand on a plus le choix
On apprend tant de choses
Quand l'autre n'est plus là
Plus là

On est si peu de choses
Et tellement à la fois
Quand le manque s'impose
On est plus vivant que l'on croit
On comprend tant de choses
Quand l'autre n'est plus là
Plus là
Libellés : 0 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras



Nulle part.. j'arrive à me délibérer de mon corps et je regarde vers la gauche. Des mouettes qui dansent du loin sur la chanson mélancolique de la mer. Une image que j'adore, mais que je ne cherche pas, à cet instant, à lui associer une signification convenable. Et la voiture s'éloigne de la mer pour retrouver les maisons et les gens qui sortent pour aller au travail. Je pose ma tête sur le fauteuil et je ferme les yeux doucement. Mon coeur s'évade.. je le laisse partir.. j'ai besoin de me reposer dans le calme.. de droguer mes sentiments pour un long moment.. et le vide me comble comme une lumière.. nulle part.. seule.. sans pensées.. sans sentiments.. Quel beau détachement! Quelle adorable fuite! Quelle douce mort!
Libellés : 2 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras



ça fait déjà une semaine..
Quand le silence exclue la signification des mots, le dialogue devient victime de l'absurdité d'un choix signé par une seule coté.. ça fait mal de parler dans le vide, à un mur muet, et de pleurer à sa présence. Sais tu ce que c'est? Toi qui sait étouffer ses sentiments comme un musicien jouant parfaitement avec les notes, depuis son jeune age.. Toi qui m'a tué une fois et que j'ai pourtant pardonné, t'es revenu me tuer une deuxième? T'es revenu pour finir ce que t'as commencé? Tuer par amour.. quitter par amour.. Je n'ai plus rien à te dire, sauf : garde ton silence et je garderai mes mots.. garde ton amour et je garderai ma dignité.. garde ton affection car je préfère mourir seule que bruler dans tes bras..
Et je ne fais que bruler seule, entre les bras des autres.. ceux qui ne savent pas, et ne sauront jamais, comment briser le silence que t'as tatoué dans ma vie..
Ton silence, mon coeur, m'a brisé.. m'a blessé.. m'a cassé en deux.. m'a tué.. ça te fais quoi que je te l'avoue? ça ne te fait rien car tu restes, encore et encore, fidèle à ton silence..
Libellés : 9 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras


Ce qui blesse le plus.. C'est d'être si proche.. Et d'avoir autant à dire.. Et te regarder partir.. Et ne pas savoir
Ce qui aurait pu advenir.. Et ne pas voir que t'aimer.. C'était ce que j'essayais de faire

What hurts the most
Was being so close
And having so much to say
And watching you walk away
And never knowing
What could have been
And not seeing that loving you
Is what I was tryin' to do




Paroles de la chanson What Hurts The Most:

I can take the rain on the roof of this empty house
That don't bother me
I can take a few tears now and then and just let them out
I'm not afraid to cry every once in a while
Even though going on with you gone still upsets me
There are days every now and again I pretend I'm ok
But that's not what gets me

What hurts the most
Was being so close
And having so much to say
And watching you walk away
And never knowing
What could have been
And not seeing that loving you
Is what I was tryin' to do

It's hard to deal with the pain of losing you everywhere I go
But I'm doin' It
It's hard to force that smile when I see our old friends and I'm alone
Still Harder
Getting up, getting dressed, livin' with this regret
But I know if I could do it over
I would trade give away all the words that I saved in my heart
That I left unspoken

What hurts the most
Is being so close
And having so much to say
And watching you walk away
And never knowing
What could have been
And not seeing that loving you
Is what I was trying to do

What hurts the most
Is being so close
And having so much to say
And watching you walk away
And never knowing
What could have been
And not seeing that loving you
Is what I was trying to do

Not seeing that loving you
That's what I was trying to do
Ooohhh....
Libellés : 0 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras


6ème jour:
Revenir en arrière est une chose, certes, impossible. Mais chacun a ce pouvoir de remonter dans le temps, car il suffit de revivre les souvenirs comme s'ils étaient le présent. Fermer les yeux, et remonter le temps.. là où tu étais le bonheur de ma vie.. revivre de nouveau cet instant passé volé de la bouche du présent.. et sourire comme avant, même si ça ne durera qu'un court moment!
Oh let's go back to the start
Running in circles
Coming in tails
Heads are a science apart






Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Libellés : , 2 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras


5 ème jour :
Tu me manques, ou est ce ton amour qui me manque.. ou le temps passé avec toi.. mes yeux sont remplis de larmes, mais je refuse de pleurer.. je refuse de les laisser fuir.. de te laisser le temps de les regarder, les imaginer dans ta tête.. parce que.. je ne veux plus être faible devant toi.. et je ne veux plus que tu m'imagines déjà..



Libellés : , 0 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras


4ème jour :
Il fait gris dehors.. il fait noir dedans.. mon coeur est en deuil, alors inutile que je le cache avec des rideaux multicolores.
Quand l'amour est mort, on ne voit plus rien. On maudit le sort qui nous fait survivre, on a peur de vivre.
(Gilbert Bécaud)
Libellés : 6 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras


3 ème jour : le soutien
Il faisait tard la nuit, quand j'ai fermé les yeux, sans dormir. Je déteste mon coussin parce qu'il me rappelle la tendresse de tes bras.. ceux qui ont fini par m'étouffer.. Je cherche à fuir tout ce qui me revient de toi, à m'accrocher à n'importe quelle idée, quelle pensée qui occupe mon esprit et me délibère de cette souffrance que les souvenirs de tes yeux m'accordent.
Et dans la foule des pensées, je me retrouve au fil de la journée, des paroles me remontent, de l'océan du passé antérieur : "Mon coeur cette personne ne te mérite pas.. laisse la tomber..", une douceur murmure à mon oreil. Et ensuite, une voix aussi amicale, dure et affectueuse à la fois, sans pour autant être ma conscience chuchote avec grâce :"Ainsi ce coeur fragile va grandir et se durcir.. je voudrais te dire pour te préparer que ce n'est ni la première ni la dernière".
Mon. vient encore une fois, avec ses mots distingués, et son amour profond de la vie.. La vie qui l'a pourtant trahi, et qu'il continue à l'aimer..
Je ne suis pas peut être entrain de faire des illusions si je crois à illusions quand elle m'a dit que ce blog gardera un jour quelques souvenirs pour pouvoir apprécier les bons cotés de la vie. Et c'est exactement, ce que cette chanson de Jem, qui m'est offerte par Kh. me fait penser cette nuit. J'aimerai la chanter, moi aussi, un jour.. ça sera pas pour demain.. mais j'espère au moins pouvoir le faire dans un futur prochain..





Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo
Libellés : , 1 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras


2 ème jour :
boucler une chanson ne peut avoir que 2 significations : on l'aime bien ou elle exprime, en quelques sorte, ce que nous voulons dire!
La chanteuse a une voix particulière, unique, on dirait que le chagrin accompagne son ton.. ses mots.. et ses larmes.. et le tout est versé en moi, suivant un seul chemin : de l'oreil au coeur.



Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Libellés : 5 commentaires | edit post
Réactions : 
Nawras




Premiers mots dans ce journal intime d'un coeur brisé :

"La vie est belle".. pourtant, je suis entrain de pleurer, seule, dans ma chambre. Peut être faut il le crier maintenant, très fort, avec toute la douleur que le chagrin du moment le doit : "la vie n'est pas belle.. la preuve : regardez moi!"
Libellés : 4 commentaires | edit post
Réactions : 
Related Posts with Thumbnails